voyages

héberge le carnet de voyages de Nico

Accueil » Blogs » Europe et Russie » France » Carnet de voyages de Nico » La Bretagne de Manoirs en Châteaux » La Côte d'Emeraude
Augmenter Diminuer Taille texte
Les Carnets de Voyages de Nico: La Bretagne de Manoirs en Châteaux

Mes voyages

Mes photos

Blog similaires

La Côte d'Emeraude

Le n°2 sur la carte

 

Samedi 28 mars, de Cancale à la pointe du Groin

Et c’est parti pour une boucle de 23 km au bord de la Côte d’Emeraude, avec un temps qui s’annonce beau mais quelque peu frisquet (5 °C).

 

Au programme : GR34 (chemin des douaniers) de Cancale à la pointe du Groin, puis de la pointe du Groin au Fort du Guesclin (après la Pointe du Nid) ; retour par la terre en empruntant le GR 34A jusqu’à la pointe des Roches Noires, puis GR34 à nouveau pour retourner à Cancale.
       photo_298    photo_299
Mais sommes-nous vraiment en Bretagne ? Ne serait-ce pas plutôt la Méditerranée, cette mer qui se revêt de superbes dégradés de vert et dont la côte est couverte de pins ? La côte d’Emeraude tire son nom de la couleur de sa mer et, sous le soleil et entourés de jeunets qui embaument, cette rando est magnifique.

 

La pointe du Grouin


La pointe du Grouin, qui domine la mer, offre un beau panorama sur la baie du Mont Saint-Michel. Néanmoins, et ça ne tient qu’à moi, la balade pour arriver jusqu’à la pointe est beaucoup plus intéressante que la pointe elle-même. Je n’envie donc pas du tout les promeneurs qui débarquent en voiture directement à la pointe et qui ne voient de la côte que ce petit bout de terre, cet horizon de mer et ce vent qui balaie tout : ils perdent toute notion de relief et de plaisir de la marche qui, à chaque pas, offre la possibilité de paysages sans cesse renouvelés.

       photo_304     photo_310
La pointe du Groin dépassée et en direction du fort Duguesclin, la côte change de visage : plus venteuse, plus sauvage, ses roches découpées se jetant dans la Manche, elle ressemble d’avantage aux images bretonne que j’avais en tête.

 

Le Fort du Guesclin

 

Arrivé à l’anse du Guesclin se dresse, au milieu de l’eau, le Fort du Guesclin, dont une première forteresse fut construite vers 800 par des ancêtres de Bertrand Du Guesclin, pour être ensuite transformée en fort au XVIIIe siècle afin d’assurer la défense du littorale. Ayant perdu tout rôle militaire en 1826, le fort fut vendu aux enchères à des particuliers, transformé en résidence de villégiature et devint la propriété de Léo Ferré dans les années 60. Par marée basse, on peut faire le tour de l’îlot qui est toujours une propriété privée.

         photo_314  photo_317

Retour à Cancale


Retour par les terres et arrivée à Cancale pour se reposer dans un petit resto encore une fois fort bien choisi : Le Continental (http://www.hotel-cancale.com/), avec, au menu, huitres (spécialité de Cancale) et sole meunière.


Autre petit restaurant qui semblait pas mal aussi, mais que nous n’avons pas testé : Le Phare, hôtel restaurant, www.lephare-cancale.com

Une petite balade à Saint-Malo aurait été une bonne idée, mais j’ai déjà visité la ville quelques années auparavant et mon séjour est plus sportif que culturel. Sachez qu’une balade dans les ruelles de la vieille ville et sur les remparts vaut le détour.

 

Sachez aussi que Saint-Malo a été fortement touché par les bombardements de 1944 : les remparts, qui mesurent 1 754 mètres de long, n’ont pas souffert, à l’inverse de l’intra muros qui a été détruit à 80% mais reconstruit à l’identique.

 


Signaler un abus

(0 vote) Vus: 1901

0 Commentaire... Qu'en pensez vous?

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager

Quel est votre avis? Venez rejoindre la discussion
















Nico

Nico (son profil)

12 Voyages et 1479 Photos

Dernière connection le :
18 Novembre 2010 à 20h39

Membre depuis Mai 2009

Randonneur et photographe & vidéaste amateur qui aime partager sa passion pour les voyages en France et dans le monde.

Menu voyage

Destination