voyages

héberge le carnet de voyages de Nico

Accueil » Blogs » Europe et Russie » France » Carnet de voyages de Nico » La Bretagne de Manoirs en Châteaux » En route pour Locronan
Augmenter Diminuer Taille texte
Les Carnets de Voyages de Nico: La Bretagne de Manoirs en Châteaux

Mes voyages

Mes photos

Blog similaires

En route pour Locronan

Le n°10 sur la carte

 

Locronan

 

En route pour Locronan, petite cité bretonne dont l’ensemble architectural exceptionnel est quasiment inchangé depuis le XVIIe siècle. Cette petite ville où foisonnent restaurants et boutiques est à découvrir à pied.

 

On peut ainsi y admirer la grand’place avec l’église de Saint Ronan datant du XVe siècle et ses photo_501demeures en granit couvertes d’ardoise datant des XVIIe et XVIIIe siècle, des petites rues qui présentent elles aussi de très belles bâtisses (rue Moal, rue Saint-Maurice, rue des charettes), ainsi que la chapelle Notre Dame de Bonne Nouvelle (en bas de la rue Moal).

Quelques repères historiques sont aussi intéressants. Lieu déjà habité par les Celtes dès le Ve siècle av. JC, la ville devient un pèlerinage chrétien après la mort de Saint Ronan, missionnaire irlandais du Ve siècle.

 

C’est au XVIe siècle que la ville connait son âge d’or, grâce au commerce des toiles de chanvre qui photo_500sont vendues dans toute l’Europe pour équiper les navires.

 

Mais la fin du XVIIIe siècle est témoin du déclin de l'industrie toilière de Locronan, qui ne sait pas s'adapter aux nouveaux vaisseaux qui exigent des voiles de plus en plus grandes. Manquant d’argent, les Locronais ne purent moderniser leur ville, ce qui explique qu’elle ait peu changée depuis trois siècles.

 

Classée au titre des Monuments Historiques depuis 1924, Locronan vit aujourd’hui principalement photo_499du tourisme et fait partie de l'association des "Plus beaux Villages de France". La cité, qui comte 800 habitants, accueille tous les ans entre 600 000 et 800 000 visiteurs.

Pour plus d’informations : http://www.locronan.org/.

Mais pour moi avant tout, cette ville restera celle où j’ai découvert les galettes. Vous riez ? Je vous comprends mais, je ne sais pourquoi, j’étais persuadé de n’aimer que les crêpes sucrées. J'ai choisi une crêperie dans laquelle n’étaient servies que des galettes et des crêpes. Je n’ai donc pas eu le choix… et je ne le regrette pas.

 

A conseiller donc : la crêperie Ty Coz, sur la place de l’Eglise, dans une très belle demeure du XVIIe siècle.

 


Signaler un abus

(0 vote) Vus: 1308

0 Commentaire... Qu'en pensez vous?

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager

Quel est votre avis? Venez rejoindre la discussion
















Nico

Nico (son profil)

12 Voyages et 1479 Photos

Dernière connection le :
18 Novembre 2010 à 20h39

Membre depuis Mai 2009

Randonneur et photographe & vidéaste amateur qui aime partager sa passion pour les voyages en France et dans le monde.

Menu voyage

Destination