voyages

héberge le carnet de voyages de Nico

Accueil » Blogs » Europe et Russie » France » Carnet de voyages de Nico » Chateaux Cathares » Abbaye St-Martin du Canigou
Augmenter Diminuer Taille texte
Les Carnets de Voyages de Nico: Chateaux Cathares

Mes voyages

Mes photos

Blog similaires

Abbaye St-Martin du Canigou

Le n°14 sur la carte

 

Une petite merveille de la vallée de la Têt, dans un site exceptionnel. Cette abbaye _ qui est encore photo_268un lieu religieux où la liturgie est célébrée par une communauté laïque catholique _ est posée sur un rocher à pic, à 1050m d'altitude, au beau milieu d'un écrin de verdure. Seules des visites guidées (d'une heure) sont proposées, pour y découvrir : le cloître, deux églises superposées ainsi qu'un clocher carré imposant.

Attention cependant, Saint-Martin du Canigou n'est accessible qu'à pied. Seuls ceux qui accepteront de grimper une jolie côte, après avoir laissé la voiture au parking de Casteil, y accéderont. Il faut compter entre 30 et 40 minutes pour monter là-haut (1600m de distance, 300m de dénivelé). Il parait quand même que, pour ceux qui ne pourraient pas monter à pied, un service de JEEP est possible. Pour cela, s'adresser à l'Office de Tourisme de Vernet-les-Bains, au 04 68 05 64 61.

 

1- Histoire de l'abbaye Saint-Martin du Canigou


Il n'est pas difficile de comprendre pourquoi des moines décidèrent de construire une abbaye dans photo_262cet endroit si calme et retiré de tout. L'histoire de Saint-Martin du Canigou commence ainsi en l'an mil lorsque Guifred II, comte de Cerdagne et du Conflent, décida de faire construire ici, sur ce versant du Canigou, un monastère pour une communauté de l'Ordre de Saint Benoit. Il fut grandement aidé pour cela par son frère Oliba, abbé de l'abbaye Saint-Michel de Cuixà.

 

Le 10 novembre 1009 eut lieu la première consécration des deux églises de l'abbaye (millénaire donc en 2009 !). Puis Guilfred se retira dans ces lieux paisibles en 1035 et y mourut en 1049.


L'abbaye fut occupée par des moines bénédictins jusqu'en 1786, date à laquelle les cinq derniers quittèrent les lieux. Elle fut alors abandonnée pendant 120 ans... Et en 1902, Saint Martin du Canigou est en bien triste état lorsque les ruines sont rachetées par Mgr de Carsalade du Pont, évêque de Perpignan-Elne, qui se lance alors dans une première campagne de restauration jusqu'en 1932.

 

C'est ensuite au tour du Père Bernard de Chabannes, moine bénédictin de l'abbaye d'En Calcat, d'entreprendre une deuxième campagne de restauration, de 1952 à 1982. Et c'est ainsi que les lieux, une fois restaurés, sont confiés à la Communauté des Béatitudes par l'évêque de Perpignan-Elne en 1988, afin de faire revivre ce lieu de prière et l'ouvrir aux visiteurs.

 

2- Visite de l'abbaye Saint-Martin du Canigou

 

Seules des visites guidées _ qui durent environ une heure _ sont proposées (les horaires se photo_252trouvent sur http://stmartinducanigou.org ). Les visites sont en français, mais un dépliant de présentation est disponible à l'accueil en 8 langues (allemand, anglais, catalan, danois, espagnol, hollandais, italien, polonais). Et n'oublions pas que nous sommes dans un lieu de prière, donc tenue correcte exigée, animaux non autorisés dans l'abbaye et respect de la sérénité des lieux.
Qu'y a-t-il du coup à découvrir dans l'abbaye ?

 

Le cloître, qui comportait avant deux étages mais qui fut grandement détérioré au cours de son abandon. On peut y apprécier les chapiteaux en marbre rose, de style roman et gothique. Puis les deux églises superposées : l'église inférieure dédiée à Notre-Dame-sous-Terre, et l'église haute, toutes deux construites sur le même plan (trois nefs sans transept terminées par une abside). Enfin, le clocher carré qui domine le tout, terminé par une plate-forme crénelée. Non loin de l'église, on peut apercevoir deux tombes creusées dans le roc : celle du comte Guilfred et celle de son épouse.

 

Vous ne pourrez donc qu'être séduits par la sérénité et la beauté de ce bel édifice construit en bord photo_255de précipice. Un petit conseil pour finir en beauté cette visite : ne vous arrêtez pas seulement à l'abbaye, mais suivez l'itinéraire 9, qui monte dans les bois et offre une vue magnifique sur l'abbaye. Il ne faudra pas compter bien plus de 30 minutes pour effectuer l'aller-retour.

 

Et les plus courageux pourront tenter de se lancer dans de belles randos (assez physiques vu la topographie des lieux !) qui débouchent sur l'abbaye par le haut (et non pas par le bas via le parking).

 

 


Signaler un abus

(0 vote) Vus: 1775

0 Commentaire... Qu'en pensez vous?

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager

Quel est votre avis? Venez rejoindre la discussion
















Nico

Nico (son profil)

12 Voyages et 1479 Photos

Dernière connection le :
18 Novembre 2010 à 20h39

Membre depuis Mai 2009

Randonneur et photographe & vidéaste amateur qui aime partager sa passion pour les voyages en France et dans le monde.

Menu voyage

Destination