voyages

héberge le carnet de voyages de Nico

Accueil » Blogs » Europe et Russie » France » Carnet de voyages de Nico » Chateaux Cathares » Chateau de Puilaurens
Augmenter Diminuer Taille texte
Les Carnets de Voyages de Nico: Chateaux Cathares

Mes voyages

Mes photos

Blog similaires

Chateau de Puilaurens

Le n°3 sur la carte

 

Le dernier château cathare que nous avons visité dans la région est le château de Puilaurens (situé sur la commune de Lapradelle), dont on peut apercevoir de loin la fière allure avec ses tours et surtout son chemin de ronde crénelé. Néanmoins, ce château moins grand que Peyrepertuse et Puilaurens est aussi moins impressionnant. L'avantage, c'est qu'on y croise moins de monde !

Le château ne propose pas de visite guidée (sauf pour les groupes) ou d'audio-guide. Compter 30 minutes AR pour accéder au château du parking, puis 45 minutes pour la visite.

 

1 - Histoire du château de Puilaurens

Le mont où s'élève aujourd'hui le château de Puilaurens s'appelait le « Mont Ardu » et il est cité pour la première fois dans un document datant de 958, qui indiquait l'appartenance du château à l'abbaye Saint-Michel-de-Cuxa sur Puilaurens. Mais le château est surtout connu à l'époque cathare.

En 1209, il subit le siège de Simon de Montfort et tombe entre ses mains. Puis, à la chute de Montségur en 1244, Puilaurens sert de refuge à de nombreux parfaits et parfaites. Evidemment, les troupes françaises repartent à la conquête du château, mais on ne connaît pas précisément les conditions de reddition de cette avant-dernière citadelle du catharisme. Ce dont on est sûr néanmoins, c'est que le château devient un des « Cinq fils de Carcassonne » en 1258 (comme Peyrepertuse et Quéribus) avec le traité de Corbeil, et qu'il est modifié autour de 1263, puis sous Philippe le Hardi (1270-1285). Ainsi, il ne reste plus de vestige de l'époque cathare, rien n'étant antérieur au XIIIe siècle.

 

A partir de cette période, Puilaurens doit faire face à plusieurs incursions venues d'Espagne, mais il perd son rôle stratégique avec le traité des Pyrénées en 1659 (comme Peyrepertuse et Quéribus encore).

 

2- Visite du château de Puilaurens


Il faut compter une quinzaine de minutes depuis le parking pour atteindre le château, qui culmine à 700m d'altitude et dont on accède par un chemin aménagé en sentier botanique. On atteint le château après traversé une rampe en chicanes bordées de neuf murets, datant du XVIIe siècle, qui offrait une meilleure défense ; cette partie de la montée est assez physique, glissante aussi, donc attention !

 

On pourra apercevoir, tout au long de la visite, différents systèmes de défenses ou de surveillance, comme l'impressionnant chemin de ronde crénelé, les meurtrières (ouvertures pratiquées dans la muraille pour l'observation et l'envoi de projectiles), les assommoirs (ouverture pratiquée au dessus d'un passage qui permettait d'envoyer des objets lourds sur la tête de l'ennemi) et les archères (ouvertures pratiquées dans la muraille pour tirer à l'arbalète ou à l'arc).

 

Le château compte 4 tours et un donjon, construction la plus élevée du château. La tour Dame blanche est très bien conservée ; elle a été baptisée ainsi en souvenir du passage de Blanche de Bourbon, petite nièce de Philippe le Bel.

 

 

 


Signaler un abus

(0 vote) Vus: 1648

0 Commentaire... Qu'en pensez vous?

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager

Quel est votre avis? Venez rejoindre la discussion
















Nico

Nico (son profil)

12 Voyages et 1479 Photos

Dernière connection le :
18 Novembre 2010 à 20h39

Membre depuis Mai 2009

Randonneur et photographe & vidéaste amateur qui aime partager sa passion pour les voyages en France et dans le monde.

Menu voyage

Destination