voyages

héberge le carnet de voyages de Nico

Accueil » Blogs » Europe et Russie » France » Carnet de voyages de Nico » Chateaux Cathares » Peyrepertuse
Augmenter Diminuer Taille texte
Les Carnets de Voyages de Nico: Chateaux Cathares

Mes voyages

Mes photos

Blog similaires

Peyrepertuse

Le n°1 sur la carte

photo_206
Sans nul doute le plus impressionnant des châteaux cathares de l'Aude, et pourtant, il n'a presque joué aucun rôle dans la guerre contre les cathares ! Situé sur la commune de Duilhac, Peyrepertuse culmine à près de 800m d'altitude et mesure 300 mètres de long et 60 mètres de large. Il offre une vue époustouflante de son sommet.


Le château propose des visites guidées, mais sur réservation. Pour notre part, nous avons pris l'audio-guide qui, bien qu'assez succinct, nous a aidé à mieux comprendre les lieux.
Du parking, compter 20 minutes de marche pour accéder au château, puis environ 1heure pour la visite.

 

1 - Histoire du château de Peyrepertuse

 

Peyrepertuse signifie « pierre trouée » _ de l'occitan pèira « pierre » et pertusa « trouée » _ et provient du rocher sur lequel il est perché.


La découverte de monnaies et d'amphores nous révèle que le site était occupé à l'époque romaine, photo_211dès les débuts du 1er siècle av. J.-C. La première mention du château date quant à elle de 1070, avant donc l'époque cathare. Il appartient alors aux comtes catalans de Besalù, puis il passe dans le domaine des comtes de Barcelone (1111), pour enfin devenir un fief de la vicomté de Narbonne.

Il est important de noter que malgré sa renommée de château cathare, Peyrepertuse n'a jamais été assiégé ! Le seigneur des lieux, Guilhem de Peyrepertuse, est certes en accord avec la cause cathare, mais il se soumet sans combattre à Simon de Beauvoir en 1217. Il est pourtant excommunié sept ans plus tard car encore trop proche des cathares. Il se rallie à la révolte albigeoise de Raymond Trencavel en 1240 mais, trois jours seulement après l'installation des Croisés autour de sa citadelle, il se soumet définitivement le 16 novembre 1240.

Le château est acheté par Louis IX au régent du royaume d'Aragon dans le but d'y ériger une forteresse redoutable. En 1242, il ordonne la réalisation de l'escalier qui porte son nom aujourd'hui puis, en 1250, le donjon Sant-Jordi, ainsi que le réaménagement du Donjon Vieux et de l'église Sainte-Marie. Le traité de Corbeil en 1258 fait de Peyrepertuse un des Cinq Fils de Carcassonne, forteresse royale dont le but est de protéger la frontière avec l'Aragon, et ce jusqu'en 1659, lors de la signature du Traité des Pyrénées qui attribue le Roussillon à la France. Peyrepertuse perd alors tout rôle stratégique mais continue d'abriter une petite garnison jusqu'à la Révolution et il est abandonné en 1789. Il est par la suite vendu comme Bien National en 1820 puis restauré à partir de 1950.

 

2- Visite du château de Peyrepertuse

Nous avons décidé d'atteindre le château en partant de Duilhac-sous-Peyrepertuse (le plan est photo_208indiqué à la mairie ou sur http://www.chateau-peyrepertuse.com/randoDecouvertes.aspx ) car nous voulions prendre notre temps pour arriver au château et pouvoir le contempler d'en bas à notre guise. La balade est agréable, très peu fréquentée, mais néanmoins assez sportive.

 

Peyrepertuse culmine à près de 800m d'altitude et mesure 300 mètres de long et 60 mètres de large (dans sa plus grande largeur). La forteresse est composée de trois parties : l'enceinte basse, appelée aussi "le château vieux", l'enceinte médiane et le donjon San-Jordi. L'enceinte basse, de forme triangulaire, est protégée du côté Nord par une muraille de 120 m de long jalonnée de deux tours. Elle abrite le photo_215donjon vieux ainsi que l'église Sainte-Marie, édifice roman, et un logis. Quatre citernes alimentaient le château : une dans l'église; une autre dans le logis et les deux dernières à Sant-Jordi.

 

Une fois l'esplanade médiane traversée, on atteint le donjon Sant-Jordi par un escalier très abrupt, l'escalier Saint-Louis, construit vers 1242 et taillé à même le roc. Il faut faire attention en montant cet escalier : son ascension est physique (si, si, on vous assure), glissante et assez risquée par grand vent. Ce donjon, qui abrite la chapelle Sant-Jordi, domine le château bas d'une soixantaine de mètres. La vue de tout là-haut est magnifique, à la fois sur les remparts, mais aussi sur les alentours : on aperçoit ainsi non loin le château de Quéribus et la Méditerranée à l'horizon.

 

Pour ceux qui voudraient profiter d'une visite virtuelle, commentée par un historien et très bien faite, aller sur : http://www.triby.eu/modules/visites_4/index.php?id=28

 

Pour plus d'informations : http://www.chateau-peyrepertuse.com/informationsPratiquesChateau.aspx

 


Signaler un abus

(0 vote) Vus: 1585

0 Commentaire... Qu'en pensez vous?

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager

Quel est votre avis? Venez rejoindre la discussion
















Nico

Nico (son profil)

12 Voyages et 1479 Photos

Dernière connection le :
18 Novembre 2010 à 20h39

Membre depuis Mai 2009

Randonneur et photographe & vidéaste amateur qui aime partager sa passion pour les voyages en France et dans le monde.

Menu voyage

Destination