voyages

héberge le carnet de voyages de Nico

Accueil » Blogs » Europe et Russie » France » Carnet de voyages de Nico » Le chemin de Stevenson » Cheylard l’Evêque
Augmenter Diminuer Taille texte
Les Carnets de Voyages de Nico: Le chemin de Stevenson

Mes voyages

Mes photos

Blog similaires

Cheylard l’Evêque

Le n°4 sur la carte

 

Jour 4 : Cheylard-L'Evêque / La Bastide-Puylaurent, 19 km


Aujourd'hui, pas de détour au programme, ce ne sera que le GR 70 et nous. Nous débutons notrephoto_1695 route dans une atmosphère frisquette, le soleil ne s'étant pas encore frayé un chemin jusqu'au village de Cheylard-l'Evêque. La première partie de l'itinéraire, qui nous mène jusqu'à Luc, serpente au milieu de bois et de tendres vallons en bordure de ruisseaux et nous offre quelques très belles vues dégagées, surtout dans la descente à travers bois jusqu'aux ruines du château de Luc. Ce château fut construit avant le XIIe siècle sur un emplacement celtique. Agrandi au fil du temps, il fut une imposante place forte militaire, l'une des plus importantes de la région, malheureusement démantelée vers 1630 sur ordres de Richelieu. Le temps le transforma en ruines, mais il fut classé « monument historique » en 1978.

 

Du sommet de sa tour, on bénéficie d'une vue remarquable sur la vallée de l'Allier, les photo_1693sommets du Velay et du Vivarais et la chaîne des Puys. Et on peut admirer son imposante statue de la Vierge, décrite en ces mots par Stevenson « Luc (...) n'offrait d'autre attrait remarquable que le vieux château au-dessus avec ses sacrés cinquante quintaux de Madone toute neuve ».

 

Malheureusement, la deuxième partie de notre trajet, de Luc à La Bastide, ne présente aucun intérêt. Nous suivons une route goudronnée, qui grimpe beaucoup mais ne nous offre que peu de réconfort avec ses vues sur des maisons quelconques et des champs jaunis par le soleil. Ce triste retour à la civilisation est brutal et nous laisse déçus jusqu'à l'arrivée à la Bastide, petite ville sans prétention que nous découvrons sous les trombes d'eau.

 

Aujourd'hui, l'itinéraire était particulièrement sinueux et nous avons eu de fait la désagréablephoto_1700 impression de suivre les pérégrinations d'un homme perdu qui est passé à côté des endroits les plus jolis de la région. Au moins, ne pas avoir trouvé de petit coin accueillant pour piqueniquer et nous reposer nous aura permis de poursuivre notre chemin à bonne allure et d'arriver à 14h00 à notre hôtel, juste avant un violent orage. Certains randonneurs n'ont pas eu cette chance et arrivent à la Bastide trempés jusqu'aux os.

 

L'après-midi s'écoule lentement dans notre petite chambre plus que quelconque, où nous avons été accueillis sans un sourire ni même un bonjour. Heureusement que le repas du soir et ses truites toutes fraiches nous remontent le moral après ce triste après-midi.

 

Précisions qu'il est possible de ne pas dormir à La Bastide-Puylaurent. A Rogleton en effet, le GRphoto_1704 70 continue tout droit en direction de La Bastide-Puylaurent, alors que Stevenson bifurqua à l'est pour se rendre à l'abbaye de Notre-Dame-des-Neiges. Fondée en 1850 et située à une altitude de 1 100 mètres, cette abbaye reçut Charles de Foucault comme novice. Elle impressionna fortement notre écrivain protestant, qui y fit halte 3 jours. Aujourd'hui, il est toujours possible de suivre un sentier non balisé jusqu'à l'abbaye, qui peut accueillir pour la nuit les randonneurs ayant réservé au moins 15 jours à l'avance.

 


Signaler un abus

(0 vote) Vus: 1314

0 Commentaire... Qu'en pensez vous?

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager

Quel est votre avis? Venez rejoindre la discussion
















Nico

Nico (son profil)

12 Voyages et 1479 Photos

Dernière connection le :
18 Novembre 2010 à 20h39

Membre depuis Mai 2009

Randonneur et photographe & vidéaste amateur qui aime partager sa passion pour les voyages en France et dans le monde.

Menu voyage

Destination