voyages

héberge le carnet de voyages de Nico

Accueil » Blogs » Europe et Russie » France » Carnet de voyages de Nico » Promenade sur la Loire » Chateau d'Amboise
Augmenter Diminuer Taille texte
Les Carnets de Voyages de Nico: Promenade sur la Loire

Mes voyages

Mes photos

Blog similaires

Chateau d'Amboise

Le n°6 sur la carte

 

Pour notre troisième jour de visite des châteaux de la Loire, nous avons décidé de faire un petit tour à Amboise, où se dressent deux importants sites : le château royal d'Amboise et le Clos Lucé.

 

Ces deux sites sont importants : le château royal d'Amboise fut en effet le premier château à introduire le goût italien en Val de Loire (grâce à Charles VIII) et le Clos Lucé fut la dernière résidence du maître italien Léonard de Vinci.


1- L'histoire du château royal d'Amboise

 

Amboise tient son nom des Ambarienses, qui occupaient le territoire au VIe siècle. Amboise a une photo_44histoire bien plus vieille que celle de son château. En effet, le promontoire des Châteliers, à l'extrême pointe duquel se situe le château, a vu se constituer plusieurs sites à caractère défensif (il a entre autre été pendant plusieurs siècles la cité principale des Turones, peuple celte qui a donné son nom à la future Touraine).

 

Mais l'histoire du château nous intéresse à parti de 1431, date à laquelle Louis d'Amboise se voit confisquer le château d'Amboise par Charles VII car il a comploté contre La Trémouille, favori du Roi. Charles VII commence l'agrandissement de la forteresse existante. Son fils Louis XI réside à Plessis-lès- Tours mais installe sa famille dans le château d'Amboise, où nait son fils, le futur Charles VIII, en 1470. Louis XI aime ce château et continue les aménagements.


Mais c'est surtout à Charles VIII, marié à Anne de Bretagne, que l'on doit les transformations les photo_46plus importantes : ayant passé son enfance dans le château d'Amboise, il y est très attaché et souhaite dès 1489 l'agrandir et en faire un palais gothique luxueux.

 

Les travaux débutent en 1492, mais en 1496, il se rend en Italie et, ébloui par le style italien, ramène avec lui de nombreux artistes italiens afin d'embellir le château d'Amboise. Il ordonne ainsi la construction des deux énormes tours (tour des Minimes et tour Hurtault), ainsi que l'agencement des jardins. Le château d'Amboise fut ainsi le premier château à introduire le goût italien en Val de Loire.

 

A la mort prématurée de Charles VIII à 28 ans au château d'Amboise (il s'est cogné la tête contre photo_60un linteau de porte alors qu'il montait à cheval), c'est son cousin, Louis XII, qui lui succède. Il décide de rester à Blois mais installe à Amboise sa cousine, Louise de Savoie, et ses enfants, dont le jeune François d'Angoulême, futur François Ier. Les travaux d'embellissement se poursuivent, que ce soit sous Louis XII ou François Ier, qui aimait beaucoup l'endroit. Néanmoins, ce dernier se désintéresse d'Amboise à la mort de sa mère en 1530, pour se consacrer d'avantage à Chambord et Fontainebleau.


Henri II, fils de François Ier marié à Catherine de Médicis, s'installe à Amboise en 1551 et apporte photo_57lui aussi sa touche à l'édifice. Malheureusement, Amboise perd de sa splendeur sous le règne de François II, leur fils ainé, à cause d'un bien triste évènement, la conjuration d'Amboise en 1560. Un gentilhomme protestant, La Renaudie, réunit des réformés afin d'enlever le roi au château d'Amboise pour l'éloigner des Guises, chefs du parti catholique. Mais leur complot est découvert et les conjurés sont arrêtés et jugés avant d'être exécutés en place publique. Certains seront même pendus aux balcons du château pour l'exemple !

 

Sous Henri IV, la Cour délaisse la Touraine pour l'Ile-de-France. Le château passe aux mains de Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII, mais est récupéré par les troupes royales et transformé en prison royale. Louis XIV y fera enfermer en décembre 1661 Nicolas Fouquet, surintendant des finances qui avait fait de l'ombre à Louis XIV avec son magnifique château de Vaux Le Vicomte. Puis Napoléon Ier donne le château au sénateur Pierre-Roger Ducos qui, faute de moyens, en fait démolir une grande partie entre 1806 et 1810.

 

L'essentiel de la décoration du château (lambris, cheminées, statuaire, peinture, menuiserie, etc.) disparait aussi dans ce démantèlement. Puis le futur Louis-Philippe Ier hérite du château en 1821 et le fait aménager en résidence d'été au goût du temps, avec d'agréables jardins. Il acquiert d'ailleurs 46 maisons qui entourent le château pour les faire démolir et ainsi dégager les remparts et la vue.

 

A nouveau confisqué en 1848, le château bénéficiera des premières restaurations à la fin du XIXe siècle. Ouvert au public depuis 1974 et géré par la Fondation Saint-Louis, le château accueille aujourd'hui de nombreux visiteurs.

 


Signaler un abus

(0 vote) Vus: 1630

0 Commentaire... Qu'en pensez vous?

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager

Quel est votre avis? Venez rejoindre la discussion
















Nico

Nico (son profil)

12 Voyages et 1479 Photos

Dernière connection le :
18 Novembre 2010 à 20h39

Membre depuis Mai 2009

Randonneur et photographe & vidéaste amateur qui aime partager sa passion pour les voyages en France et dans le monde.

Menu voyage

Destination