voyages

héberge le carnet de voyages de isabellepetrie

Accueil » Blogs » Europe et Russie » France » Carnet de voyages de isabellepetrie » tourisme » Weekend à Prague: quelques conseils pratiques
Augmenter Diminuer Taille texte
Les Carnets de Voyages de isabellepetrie: tourisme

Mes voyages

Mes photos

Blog similaires

Weekend à Prague: quelques conseils pratiques

Bien de l'eau a coulé sous les ponts de Prague depuis la chute du communisme.

 

Weekend_Prague

 

La capitale tchèque connaît depuis 1989 une affluence toujours grandissante avec de nos jours près de 5 millions de touristes par an.

 

À 1h45 de vol de Paris, Prague est idéalement située pour un week-end prolongé. Réputée pour sa vie nocturne unique en Europe, c'est aussi une destination de plus en plus populaire pour faire la fête entre amis et pour et les enterrements de vie de garçon. L'offre dans le secteur s'adapte elle aussi, avec des entreprises qui offrent même des packs pour fêter son EVG à Prague comme sur ce site.

 

Si vous avez prévu d'y passer un week-end avec votre bande, vous ne le regretterez pas. Prague a tout ce qu'il faut: une architecture incroyable, des tonnes de concerts, des litres de bière... Le tout à des prix plus qu'abordables.

 

Succès touristique oblige, ce joyau d'Europe centrale exige cependant quelques précautions pour que vous profitiez de l'expérience au maximum et à moindres frais. Quelques recommandations à mettre dans votre valise.

 

Évitez la saison touristique

 

Le mieux est souvent de venir à Prague au printemps ou à l'automne afin d'éviter les cohortes de touristes. Il y fera certes un peu plus frais qu'en été (prenez votre petite laine!), mais vous aurez bien moins de mal à trouver un endroit où dormir tout en restant dans votre budget. Tout est surbooké de juin à août.

 

Par contre, pas la peine de venir célébrer votre EVG à Prague en hiver, à moins d'être solidement constitué : le thermomètre descend alors parfois en dessous des -20º C.

 

N'achetez pas vos couronnes n'importe où

 

Déjà, attendez d'être en République tchèque. Les couronnes vous reviendront bien plus cher si vous vous les procurez en France.

 

Les commissions des bureaux de change de l'aéroport sont très élevées à l'aéroport également: à éviter.

 

Fuyez encore plus les bureaux de change du quartier historique de Prague, et ne vous laissez pas tromper par leur affirmation qu’aucune commission est appliquée.

 

 

Finalement, ne vous fiez jamais à quiconque vous proposant d'échanger vos euros dans la rue.

 

Il vous reste les banques. Vous trouverez les taux de change les plus intéressants auprès des banques locales comme la BK, Komercni Banka et Ceska Sporitelna.

 

Les guichets automatiques (bankomats) sont bien sûr à votre disposition; pensez simplement à consulter votre banque au sujet des frais interbancaires et des taux de commission.

 

Gare aux pickpockets

 

Comme toutes les villes à forte fréquentation touristique, Prague est un marché juteux pour les voleurs à la tire. Pas besoin de s'inquiéter outre mesure, mais faites quand même attention dans les endroits à grande fréquentation tels que le Pont Charles, le château de Prague, la place Venceslas et autres.

 

Par ailleurs, ne présentez pas vos papiers à toute personne qui prétendrait être un policier en civil. Dans ce cas-là, demandez-lui plutôt de l'accompagner au bureau de police pour l'inspection.

 

Au resto

 

La gastronomie locale s'est développée à une vitesse fulgurante depuis la chute du communisme. Une palette de différents restaurants vous attend, là où la législation imposait auparavant un seul et unique menu dans tous les restaurants (mêmes ingrédients, même préparation, même prix).

 

Les plats traditionnels se voient réinventés pour incorporer des influences internationales et des ingrédients de première qualité. Il serait dommage de ne pas en profiter pendant votre week-end ou votre EVG à Prague.

 

Le mieux est d'éviter les restaurants où le menu est disponible en français et/ou où les prix sont indiqués en euros. La qualité n'est pas forcément au rendez-vous, en revanche, les prix piquent.

 

Échappez-vous du centre historique et mêlez-vous aux locaux. Une zone à explorer: la rue Dlouha, à quelques pas à l'écart de la fameuse Horloge astronomique.

 

Vous pourriez être surpris de la rapidité à laquelle les serveurs viennent débarrasser votre table une fois votre repas fini. Ce n'est pas pour signaler qu'il est temps de partir, mais un signe de respect du client.

 

Soyez classe quand même: laissez un pourboire au serveur. L'usage est d'arrondir la somme à 10 ou 20 couronnes et de remettre l'argent directement dans les mains du serveur.

 

Chers taxis

 

Les taxis de Prague ne jouissent pas de la meilleure réputation. Plus d'un touriste s'est vu transporté dans pratiquement toute la ville avant d'arriver à destination, avec à l'arrivée une belle petite somme au compteur.

 

Pour éviter de casquer, mieux vaut appeler un service de taxi plutôt que de héler un taxi dans la rue. Et surtout, ne montez pas dans un taxi à la gare ou aux stations de bus.

 

Notez le numéro des deux principaux services: 14014 et 14015.

 

Dites merci à la dame

 

Interpeller le premier venu en français ou en anglais est généralement une mauvaise tactique. Vous avez plus de chances à vous faire comprendre si vous avez deux ou trois mots d'allemand à votre répertoire.

 

Pas besoin d'apprendre le tchèque, mais montrez quand même que vous êtes bien élevé. Dire “dobrý den” (bonjour) et “děkuji” (merci) sera fortement apprécié.

 

Vous remarquerez peut-être que les gens ont tendance à parler plutôt bas dans les lieux publics. Si vous voulez la jouer discret, la meilleure chose est encore d'en faire de même.

 

Savoir-boire local

 

Le service se fait généralement à table dans les bars et les pubs. À certains endroits, il vous suffira de poser un sous-verre sur la table pour y voir atterrir une bière.

 

N'attendez pas d'être à Prague pour apprendre à trinquer comme un Pragois. Pour faire ça dans les règles de l'art, on lève son verre en regardant son compère dans les yeux, on dit "na zdravi", puis on pose brièvement son verre sur la table avant de boire. Pas de bras croisés au-dessus de la table!

 

Vous le savez déjà, la bière est toute une institution en République Tchèque. Les Tchèques sont tout de même les plus grands consommateurs de bière au monde, avec une consommation annuelle de 143 litres par habitant. Alors surtout, on ne dit pas de mal de la bière locale, d'accord?


Signaler un abus

(0 vote) Vus: 325

0 Commentaire... Qu'en pensez vous?

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager

Quel est votre avis? Venez rejoindre la discussion
















isabellepetrie

isabellepetrie (son profil)

1 Voyage et 1 Photo

Dernière connection le :
24 Avril 2017 à 15h55

Membre depuis Avril 2017

Menu voyage

Destination