voyages

héberge le carnet de voyages de souffleur

Accueil » Blogs » Asie » Inde » Carnet de voyages de souffleur » Rishikesh,India » Rafting à Rishikesh
Augmenter Diminuer Taille texte
Les Carnets de Voyages de souffleur: Rishikesh,India

Mes voyages

Mes photos

Blog similaires

Aucun blog similaire pour le moment!

Rafting à Rishikesh

Environ 18 de mes collègues de bureau se sont réunis pour planifier un voyage à Rishikesh pour le week-end. Pendant que les gars se mettaient à la recherche de camps, d'agents de voyage, etc., les filles s'occupaient à acheter tout ce dont elles avaient besoin (le monde) pour un court voyage.

 

Nous avons réservé un bus AC (21 places) pour le voyage. J'étais favorable à l'idée de descendre en voiture, mais toute la bande était d'accord pour dire que le voyage en groupe aurait plus de sens (et serait aussi amusant).

 

Le jour désigné, c'est-à-dire le 22 avril, nous avons commencé le voyage à 4 heures du matin au départ de Gurgaon. Cependant, comme nous devions choisir diverses personnes sur le chemin et qu'il y avait une énorme ruée au comptoir fiscal du Pacific Mall, nous n'avons pu quitter Delhi qu'à 6 h 30. 

Le voyage initial était amusant ; nous avions notre quota de collations, de boissons et nous jouions à des jeux comme Taboo, antakshari, etc.

 

La première halte était au Cheetal Grand. Le motel/restaurant se trouve à Khatauli, à environ 32 km de Meerut. L'autoroute nouvellement construite contourne l'emplacement, donc à environ 25 km de Meerut, nous avons quitté l'autoroute pour entrer dans une route beaucoup plus petite et en potholed. Il y a une grande affiche montrant la direction, de sorte que personne ne devrait la manquer. L'endroit est juste à côté de la "Mriga Vihar" du département des forêts de l'UP. Nous n'avons pas eu le temps d'y aller mais par expérience, on peut apercevoir de bons cerfs dans le parc.

 

Le motel en soi est magnifique. Il y a beaucoup de jardins paysagers et une surdose de fleurs. Malgré le fait d'être sur une route presque kutcha hors de l'autoroute, il y avait une foule écrasante à l'endroit. À l'intérieur, il y a un modèle de Triumph de 1900 qui était censé coûter 2400 livres sterling à l'époque (probablement plus cher que les Maybach d'aujourd'hui). La nourriture était bonne avec une grande variété disponible et un service rapide. La facture totale pour le brunch : Environ 3400 INR. A l'extérieur, l'installation dispose également d'un mini zoo avec différentes espèces d'oiseaux. L'endroit m'a rappelé que si quelqu'un continue d'offrir les meilleurs services, les gens se déplaceront jusqu'à l'endroit.

Nous sommes allés de l'avant et le déjeuner copieux a fait en sorte que nous nous sommes tous endormis. Nous nous sommes réveillés par lots de trois et à 4 heures, nous avions atteint notre campement à Rishikesh.

 

Le camping était au dernier rapide. Nous avons dû marcher un peu dans la jungle pour atteindre le campement depuis la route. Pour un monstre de la nature comme moi, c'était un délice absolu alors que pour les autres, ce n'était rien de moins que de la torture. Le camp en soi était assez pittoresque. Ce que je n'aimais pas dans le camp, c'est qu'il était sur une rive rocheuse plutôt que sur une plage. De plus, comme c'était juste sur le rapide, l'écoulement de l'eau était assez rapide et la rivière était littéralement hors limites. Du bon côté, les rochers étaient bons pour s'asseoir et profiter d'une belle vue. Heureusement pour nous, il y avait un terrain de volley-ball sur sable dans le camp, qui répondait à nos désirs de volley-ball de plage. De plus, le camp était loin de l'agitation que vous trouverez à Shivpuri avec des bus qui klaxonnent derrière votre dos et des dizaines de tentes (c'est-à-dire des dizaines de personnes) des deux côtés.

 

Nous avons déjeuné, bien qu'à 17 heures du soir, c'était plutôt un dîner matinal. Certains d'entre nous sont rapidement partis faire de l'escalade et de la descente en rappel, tandis que d'autres ont préféré s'asseoir sur les berges et en profiter. L'activité d'escalade était à Shivpuri et nous y avons pris notre bus. Sur le chemin, le BRO était engagé dans des travaux de construction, bloquant la circulation des deux côtés pendant environ 15-20 minutes. Nous avons atteint le site de l'activité et nous avons terminé les deux activités en une heure. Nous sommes retournés au campement où le dîner a été servi suivi d'un feu de joie sur la plage. Une autre session de jeux, de discussions et d'amusement a commencé et un par un, nous nous sommes tous écrasés au lit.

C'est du moins ce que je pensais. Moi, étant un lève-tôt, je me suis levé à 5:30 pour trouver les autres qui bavardent encore sur le chemin de la gloire. Ils m'ont dit bonjour et se sont endormis. Pendant que les autres membres de mon groupe dormaient, j'ai commencé à jouer au volley-ball avec les membres d'un autre groupe séjournant dans le même camp. Vers 11 heures, après des demandes répétées des guides de rafting, nous sommes partis en rafting. 

 

Nous avions opté pour le forfait 26 kms. qui couvre la plupart des rapides. Personnellement, je voulais faire le Mur, mais j'ai trouvé que c'était sur le tronçon de 36 km et n'était de toute façon pas conseillé puisque le courant ce jour-là était assez fort. Après une formation de base sur la sécurité et les procédures, nous avons décollé en deux radeaux. Un radeau peut accueillir confortablement environ 8 personnes et le guide. Le rafting était la partie la plus agréable du voyage (bien sûr) avec des rapides qui arrivaient l'un après l'autre, des gens qui se faisaient renverser du radeau au milieu du rapide, des applaudissements des camps sur les côtés et de la rivalité entre les radeaux. Le guide était sympa et à chaque occasion, il nous demandait de sauter dans l'eau et de nager. Nous avons même sauté d'une falaise (environ 25 pieds) dans l'eau. 

Après la séance de rafting, nous sommes retournés au camp pour un déjeuner somptueux. Nous avions prévu d'aller à la cascade, mais au dernier moment, tout le monde a fait marche arrière en faveur du volley-ball de plage. Nous avons eu une grande session de volley-ball et après le dîner, nous avons eu une autre session de Bonfire. 

Pour plus d'informations sur le souffleur thermique, visitez souffleurthermique.fr

Le lendemain, nous avons quitté le camp à 1 heure et atteint Cheetal à 6 heures. Les embouteillages ont permis d'achever la dernière étape du voyage en 5 heures environ (une distance d'environ 150 km). 

Quoi qu'il en soit, dans l'ensemble, le voyage a été très relaxant et agréable.

 

Le coût global par personne s'élevait à environ 6000 INR. Il s'agit notamment des éléments suivants

- Séjour en camp 2n/3d + Rafting : 2800

- Transport : 1500

- Repas sur le chemin : 500

- Snacks + Boissons : 1000

- Divers : 200

 

 

Quelques conseils pour ceux qui planifient ce voyage :

- Partir tôt : Plus tôt vous quittez Delhi/ Rishikesh, moins vous risquez d'être coincé.

- Brunch : Cheetal est un endroit magnifique : Bien qu'il soit à l'écart de l'autoroute et qu'il faudra 30 minutes de plus en voiture, croyez-moi, cela en vaut la peine.

- Emportez des piles de rechange : La plupart des camps n'ont pas l'électricité. Assurez donc votre approvisionnement en batteries. Les téléphones cellulaires ne fonctionneront probablement pas à la moitié des endroits.

- Ne transportez pas d'objets de valeur : La plupart des camps ont une sécurité minimale et les tentes ne peuvent pas être verrouillées (évidemment). Ne transportez donc que ce qui est absolument nécessaire - appareil photo, téléphone portable, etc.

- Réservez le camp tôt : Cela vous donne une bonne chance d'obtenir ce que vous voulez. Pendant un week-end, toute la foule de Delhi occupe les camps, ce qui fait grimper les prix de dernière minute.

- Aussi, assurez-vous de l'emplacement du camp : Voulez-vous un camp au bord de la plage avec un courant lent pour pouvoir nager toute la journée, ou un banc rocheux pour pouvoir lire un livre en paix ? Veuillez vous assurer que le camp est sur la rivière et non sur les nombreux ruisseaux où 5l d'eau coule en une heure. Méfiez-vous des camps qui disent que la rivière est "à seulement 2 minutes du camp" ou des gens qui vous dissuaderaient de prendre un camp au bord de la rivière en citant des choses comme les marées hautes soudaines. Ma suggestion serait d'éviter les camps dans la région principale de Shivpuri : trop peuplé pour des vacances détendues.

- La plupart des camps ont des toilettes à fosse sèche, les gens qui sont habitués aux randonnées et aux voyages à distance les trouveront bien, mais pour les gens qui sont très soucieux de l'hygiène, assurez-vous qu'il y a une autre option à proximité.

- Faire le 26 ou le 36 km (seulement si vous avez déjà fait du rafting et/ou êtes un nageur expert). 10 km, ce n'est pas drôle.

- Portez des lunettes de soleil, de l'écran solaire (à moins que vous ne soyez comme moi - heureux quand vous êtes bronzé), des t-shirts et des shorts secs sont indispensables pendant le rafting. Une bonne paire de sandales (pas de pantoufles) est également nécessaire.

- Quand on est à Rishikesh : Allez déjeuner à Chotiwala, il y en a deux au Laxman Jhula. Ils servent d'excellents thalis, et le chotiwala à l'entrée permet une bonne pose photographique (tout comme McD's) Les temples aux ghats sont aussi bons. Vous n'avez qu'à vous promener et les visiter tous. Méfiez-vous des singes. Ils pourraient s'enfuir avec votre polypack s'ils sont laissés sans surveillance n'importe où à Rishikesh.


Signaler un abus

(0 vote) Vus: 51

0 Commentaire... Qu'en pensez vous?

Vous aimez voyages.net? Parlez de nous à vos amis sur FaceBook Partager

Quel est votre avis? Venez rejoindre la discussion
















souffleur

souffleur (son profil)

1 Voyage et 0 Photo

Dernière connection le :
31 Août 2018 à 10h41

Membre depuis Août 2018

Menu voyage

Destination